fded1

 

 

En aparté avec… Saïd Ismail Hassan : Directeur Général du FDED

 

A l’issue de la cérémonie de signature de jeudi dernier au cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances, on a posé au directeur général du FDED des questions sur la raison d’être et la portée du nouveau prêt consenti par le FADES.

« Nous prévoyons de financer plus de 1600 projets de jeunes promoteurs d’entreprises « 

Cette nouvelle convention de prêt de 20 millions de dollars américains, que le FADES vient de nous accorder, est destinée au financement du programme d’intervention prévisionnel du Fonds de développement économique de Djibouti sur la période 2014-2018. Le dit-programme vise au développement des PME/PMI dans le secteur privé.

Il s’agit d’une nouvelle ligne de crédit qui vient compléter la 1ère ligne accordée pour la période 2012-2014 avec une enveloppe de 10 millions de dollars déjà que nous avons épuisé en promouvant plus de 252 projets dont certains dans les régions et surtout 30 projets portés par des jeunes diplômés sortant des bancs de l’université.

Ces projets ont permis la création de 600 emplois directe et un nombre d’emplois indirects. Au terme de cette période, le FDED a constaté le besoin énorme en financement, ce qui nous a poussés à renouveler l’expérience avec une plus grosse enveloppe.

C’est l’objet de la signature de convention de prêt qui s’est déroulée avec le FADES. Mais plus généralement, je dois vous dire que nous prévoyons de financer plus de 1600 projets de jeunes promoteurs d’entreprises sur la période 2014-2018.

Ces prévisions nécessiteront un montant global de 120 millions de dollars américains. Mais nous restons confiants car au rythme où les choses évoluent nous comptons atteindre cette barre dans les délais impartis.

PROPOS RECUEILLIS PAR MAS