FDED/FADES – Une enveloppe de 20 millions de dollars en soutien aux PME/PMI

 

fded2

 

Le Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES) vient d’accorder une nouvelle ligne de crédit de 20 millions de dollars américains au Fonds de développement économique de Djibouti (FDED). Cette nouvelle enveloppe est destinée à soutenir les petites et moyennes entreprises et industries (PME/PMI). La cérémonie de signature de la convention de prêt s’est déroulée jeudi dernier au cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances, en présence du maître des lieux, Ilyas Moussa Dawaleh, du directeur général du FDED, Saïd Ismail Hassan, et d’une délégation d’experts conduite par un haut responsable du FADES.

Le ministre de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie, Ilyas Moussa Dawaleh, a signé jeudi dernier dans son cabinet ministériel avec une mission du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) une convention de prêt, relative au portant financement des petites et moyennes entreprises et industries.

Plusieurs personnalités ont pris part à la cérémonie de signature. Citons notamment le conseiller aux investissements auprès du président de la République, Fahmi Ahmed Al Hag, le directeur du financement extérieur, Ali Mohamed Ali, et le Directeur général du FDED, Saïd Ismail Hassan.

Le FADES était représenté par le Dr Abdallah Cheikh Sidia, économiste et chef de la délégation des experts mandatée par le bailleur de fonds arabe.

Notons au passage que le ministre Ilyas Moussa Dawaleh a paraphé la convention de garantie propre au prêt. Tandis que le Directeur Général du FDED a signé, de son côté, la convention de prêt d’un montant de 20 millions de dollars américains. Il faut dire que cette enveloppe est destinée à soutenir le programme d’intervention prévisionnel du FDED sur la période 2014-2018.

Le projet en question vise la promotion et le développement des PME/PMI ainsi que l’intégration économique des jeunes dans le monde des affaires.

Dans une brève intervention faite sur place, le ministre de l’Economie et des Finances a exprimé ses plus vifs remerciements aux membres de la délégation du FADES.

Ainsi, il a insisté sur la valeur et les concours précieux et soutenus du FADES qui est l’un de nos partenaires au développement les plus actifs et les plus dynamiques dans le financement des programmes de lutte contre le chômage et la pauvreté, mais aussi dans la construction des infrastructures sociales de base et d’autre domaines clés des politiques sociales et économiques du gouvernement.

M. Dawaleh a plaidé en faveur d’un renforcement substantiel des relations bilatérales entre la RDD et le FADES afin de mener à bien les politiques publiques de développement.

« Vos précieux concours nous permettront de créer de nouvelles opportunités d’emplois dans le secteur privé, car la création d’emploi et de richesse et la diversification de l’économie nationale sont les deux plus importants piliers développés dans le planification prospective, intitulée  « Djibouti-Vision 2035, a-t-il soutenu devant les représentants du FADES.

En ce sens, le ministre a annoncé que la lutte contre le chômage des jeunes diplômés du monde arabe, devrait être inscrite à l’ordre du jour  d’un séminaire de haut niveau, censé se tenir à Amman en Jordanie  dans le courant du mois de mai prochain. Un séminaire qui sera appuyé par le FMI et auquel le FADES devrait être pleinement associé a-t-il fait valoir.

En conclusion, le ministre de l’Economie et des Finances s’est fait l’avocat d’une amélioration accrue des conditions du partenariat déjà actif et dynamique entre le FADES et la RDD.

Un sujet qu’il aura tout le plaisir d’évoquer dans une prochaine visite au Président-Directeur Général du FADES, Abdelatif Youssef Al Hamad.

Les représentants de l’institution financière panarabe ont accueilli favorablement les propos du ministre. Ils ont  pris acte des messages, des suggestions mais aussi des doléances de la RDD. Bref, ils ont promis  de les transmettre au conseil d’administration du FADES.